Introduction à la théorie musicale

À quoi sert la théorie musicale ?

À ce stade du cours, un nombre non négligeable d'aspirant·es musicien·nes disent (ou n'osent pas mais le pensent quand même) l'une des choses suivantes :

Mais moooaaâââ, je suis un artiste, je ne me laisserai pas asservir par vos règles et vos codes, non moôôôssieur !

La musique est un art, la théorie musicale n'est qu'un carcan qui brime la créativité.

Les Beatles n'avaient pas d'éducation musicale formelle et ils sont pourtant devenus l'un des groupes les plus influents de l'Histoire de la musique. C'est bien que la théorie musicale, ça ne sert à rien.

La musique, c'est viscéral, mais la théorie musicale, c'est franchement barbant.

Bien, je vous remercie de vous être exprimés aussi franchement, car cela va me permettre d'adresser ces quelques idées reçues.

Idées reçues sur la théorie de la musique

Lorsque j'étais au collège, j'ai plusieurs fois participé à cet exercice qui consiste à analyser un tableau. Vous savez, ce genre de séances où l'on vous explique que « le camembert que brandit l'archange Gabriel dans ce merveilleux tableau du XVIIIe siècle symbolise en fait l'amour dégoulinant qu'il ressent pour l'humanité tandis que ce rayon de lumière éclairant le saucisson posé derrière lui représente la fin de la traversée du désert par le peuple élu » ou quelque chose comme ça…

J'ai toujours pensé que cet exercice était un peu futile : il est facile de faire dire n'importe quoi à une œuvre après-coup, ça ne signifie pas forcément que c'est ce que le peintre avait en tête au moment de la création.

On pourrait penser la même chose de la théorie musicale : c'est stérile de s'imposer un cadre aussi strict, basé sur des gammes, des modes, tous ces machins barbants quand la musique est quelque chose d'aussi instinctif.

La théorie musicale n'est pas prescriptive

Mais c'est faux. Car attention, voici sans doute l'information la plus importante de tout ce site : la théorie musicale est descriptive, pas prescriptive.

Qu'est-ce que cela signifie ? Ça signifie que la théorie musicale n'existe pas pour imposer des règles ; elle permet de décrire ce qui fonctionne.

Il n'y a pas de police de la musique qui viendra vous arrêter si vous décidez de ne pas respecter les règles édictées par la théorie musicale. En revanche, étudier ladite théorie permet de s'approprier des outils et d'acquérir des techniques et recettes éprouvées qui permettent d'évacuer les aspects les plus fastidieux de la création musicale.

La musique, c'est un peu comme la cuisine, ce n'est pas parce qu'il existe des livres de recette que vous ne pouvez pas faire ce qui vous chante aux fourneaux ; ceci étant dit, il ne faudra pas venir vous plaindre quand vous aurez perdu tous vos amis parce que vous avez décidé de servir des sardines au chocolat à vos invité·es.

À quoi sert la théorie musicale

Il est tout à fait possible, grâce à une écoute et une pratique intensive de la musique, d'obtenir une très bonne compréhension instinctive de ses lois. C'est en pratiquant des centaines de reprises de chansons existantes que Lennon et McCartney, même sans éducation formelle, ont acquis une solide compréhension de la théorie musicale.

Néanmoins, on peut se dire qu'une étude formelle permettra de clarifier pas mal de concepts et d'aller plus vite à l'essentiel au lieu de tatônner pendant des années.

Une bonne compréhension de la théorie de la musique offrira les avantages suivants :

  • disposer d'un langage commun permettant de mieux échanger avec d'autres musicien·nes ;
  • comprendre les principes derrière les exercices de pratique instrumentale et donc réutiliser plus efficacement les compétences fastidieusement acquises ;
  • relier les exercices entre eux et obtenir une compréhension plus large et plus complète de son instrument ;
  • plus facilement comprendre l'intention derrière des compositions, et mieux les adapter à son propre style ;
  • pouvoir transférer plus facilement les compétences aquises sur un instrument vers un autre instrument ;
  • avoir une idée plus claire de ce qu'on aime jouer et pratiquer son instrument plus efficacement ;
  • appliquer des recettes éprouvées pour développer et enrichir une composition ;
  • s'enrichir en se donnant accès à de nouveaux genres musicaux ;
  • dépasser un blocage, une panne d'inspiration, s'exposer à de nouveaux concepts, de nouvelles idées, de nouveaux styles.

À quoi elle ne sert pas

Personne n'est jamais devenu musicien simplement en lisant des livres. Étudier la théorie musicale ne permet pas de s'affranchir de :

  • écouter de la musique ;
  • pratiquer son instrument assidument et régulièrement ;
  • jouer de la musique ;
  • analyser les œuvres musicales qui vous inspirent le plus ;
  • composer de la musique (si c'est votre truc).

Bref

Bref ! J'espère vous avoir convaincu qu'étudier la théorie de la musique n'est pas une barbante obligation ou un concept stérile ; c'est un formidable outil pour mieux apprécier / jouer / composer de la musique.

En résumé

Les règles, codes, principes édictés par la théorie de la musique ne sont pas imposés, ils servent simplement à décrire ce qui fonctionne.

L'étude de la théorie musicale ne brime pas la créativité, elle offre au contraire d'innombrables outils permettant de mieux l'exprimer.